Contexte et gouvernance de l'ERS

Description de l'ERS

L'Enquête régionale sur la santé des Premières Nations (abréviation courante: ERS) est la seule enquête nationale sur la santé dirigée par les Premières Nations au Canada. Elle est de nature longitudinale et permet de collecter des données qui reposent sur une conception tant occidentale que traditionnelle de la santé et du bien-être.

Évolution de l'ERS

La première ERS, qui a été effectuée en 1997 (ERS 1997), concernait les Premières Nations et les Inuits de l'ensemble du Canada. À ce moment là, il existait très peu de renseignements fiables sur la santé et le bien-être des Premières Nations et des Inuits à cause de l'exclusion systématique des ces deux peuples des principales enquêtes nationales sur la santé. L'ERS de 1997 avait pour but de remédier à ces lacunes tout en faisant valoir le fait que les Premières Nations et les Inuits devaient dorénavant gérer eux-mêmes leurs propres renseignements sur la santé.

L'ERS de 1997 est considérée comme une étude pilote dans le processus global et longitudinal de l'ERS.

La collecte des données de la deuxième édition de l'ERS, la phase 1 de l'ERS (2002-2003), a commencé durant l'automne 2002 et s'est terminée au milieu de l'année 2003. La première phase de l'ERS devait constituer l'étude de référence dans le cadre d'un processus d'étude longitudinal. Au total, 22 602 questionnaires ont été remplis dans238 communautés des Premières Nations (les communautés inuites n'ont pas participé à cette phase d'enquête).

Coordination et mandat du projet

Le bureau de l'Équipe nationale de l'ERS est situé dans les locaux de l'APN, à Ottawa. L'Équipe coordonne l'ERS au niveau national. Ses activités consistent à élaborer des rapports, à agir en tant que gestionnaire des données et à établir des partenariats.

De plus, dix partenaires régionaux coordonnent l'ERS dans leurs régions respectives. L'Équipe nationale et les partenaires régionaux travaillent ensemble dans les questions présentant un intérêt collectif et mettent leurs idées et connaissances en commun.

L'Équipe nationale de l'ERS a pour mandat et autorisation de rédiger des rapports sur les données statistiques nationales; elle n'est pas autorisée à préparer des rapports sur les données régionales. Chaque région est entièrement indépendante et responsable de ses propres bases de données et rapports.

Code d'éthique pour la recherche de l'ERS

Le Code d'éthique pour la recherche de l'ERS présente un ensemble de principes et de procédures susceptibles de guider le CGIPN dans la mise en ?uvre de l'ERS au nom des Premières Nations. Il contient également l'Énoncé de la politique de recherche des Premières Nations :

  • Il est reconnu et accepté que le droit à l'autodétermination des Premières Nations englobe le pouvoir de prendre des décisions au sujet de la recherche auprès des communautés.
  • L'enquête devrait permettre d'améliorer les avantages procurés aux communautés et à chaque région et de renforcer l'effort national.
  • La recherche devrait aider les communautés des Premières Nations à en apprendre davantage au sujet de la santé et du bien-être de leurs peuples, de la prise de pouvoir et de la gestion de l'information liée à la santé. Elle devrait aussi permettre de les aider à faire la promotion de saines habitudes de vie et d'une planification efficace des programmes.
  • Le Comité sur la gouvernance de l'information des Premières Nations tente d'utiliser au maximum les possibilités de financement au nom des Premières Nations. Nous reprendrons les fondements originaux de notre santé et de notre guérison.

Gouvernance

Le Comité des Chefs sur la santé (CCS) de l'Assemblée des Premières Nations (APN) a demandé au Comité sur la gouvernance de l'information des Premières Nations (CGIPN) de superviser et de diriger l'ERS. Le CGIPN compte des membres issus d'organisations régionales partenaires de l'ERS, qui constituent une solide assise régionale et communautaire de gouvernance.

Les membres actuels du CGIPN sont les suivants :

  • Michelle DeGroot, Comité des Chefs sur la santé des Premières Nations, Colombie-Britannique
  • Norma Large, First Nations Adult and Higher Education Consortium, Alberta
  • Ceal Tournier, Federation of Saskatchewan Indian Nations, Saskatchewan
  • Kathi Avery Kinew, Assemblée des Chefs du Manitoba, Manitoba
  • Tracy Antone, Chiefs of Ontario, Ontario
  • Nancy Gros-Louis McHugh, Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador, Québec
  • Sally Johnson, Union of Nova Scotia Indians, Nouvelle-Écosse
  • Wendy Rosenrauch, Union of New Brunswick Indians, Nouveau-Brunswick
  • Ialeen Jones, Nation dénée, bureau national Denendeh, Territoires du Nord-Ouest
  • Lori Duncan, Conseil des Premières Nations du Yukon, Yukon

Source de financement

Le Comité sur la gouvernance de l'information des Premières Nations (CGIPN) tient à remercier la Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits (DGSPNI) de Santé Canada pour son appui indéfectible en tant que principal bailleur de fonds dans le cadre de l'Enquête régionale longitudinale sur la santé des Premières Nations (ERS).