FNIGC's First Nations Data Centre

Le dernier volume du rapport historique de l’ERS explore les soins de santé, la langue, la culture et la sécurité alimentaire dans les communautés des Premières Nations

Le deuxième volume du Rapport national de la Phase 3 de l’Enquête régionale sur la santé des Premières Nations, publié aujourd’hui par le Centre de gouvernance de l’information des Premières Nations (CGIPN) offre un aperçu inégalé d’un large éventail de facteurs, allant de la langue et de la culture à l’accès aux soins de santé et à la sécurité alimentaire, qui affectent la santé et le bien-être des membres des Premières Nations vivant dans les réserves et les communautés du Nord à travers le Canada.

Ce dernier volume, qui marque la conclusion d’une enquête quinquennale historique menée par le CGIPN et ses partenaires régionaux dans tout le pays, explore les données nationales de la Phase 3 de l’ERS concernant l’accès aux soins de santé, la langue, la culture, la nutrition, la sécurité alimentaire, l’activité physique et le bien-être personnel et communautaire.

Voici quelques-unes des principales conclusions du volume deux de la Phase 3 de l’ERS :

  1. La plupart des jeunes et des adultes des Premières Nations ont un fort sentiment d’appartenance et de sécurité dans leur communauté. La majorité des adultes des Premières Nations (80,6 %) ont évalué leur sentiment d’appartenance communautaire comme étant assez fort ou très fort, tandis que 81,5 % des adultes ont déclaré se sentir raisonnablement ou très en sécurité dans leur communauté. Plus des trois quarts (76,6 %) des adolescents des Premières Nations ont déclaré avoir un sentiment d’appartenance assez fort ou très fort à leur communauté, et 83,2 % des adolescents se sentaient très ou raisonnablement en sécurité dans leur communauté.
  2. Les enfants des Premières Nations ont un lien étroit avec la culture. Plus du quart (26,2 %) des enfants des Premières Nations déclarent qu’ils participent toujours ou presque toujours aux activités culturelles de leur communauté, et près de la moitié (45,2 %) déclarent qu’ils y participent parfois.
  3. Les taux d’intimidation chez les adolescents des Premières Nations sont beaucoup plus élevés. Plus d’un jeune des Premières Nations sur 4 (27,9 %) a été victime d’intimidation selon la Phase 3 de l’ERS, comparativement à 1 sur 10 (11,7 %) lors de la Phase 2 de l’ERS (2008-2010). En savoir plus...

Pour lire le rapport entier : Rapport national de la Phase 3 de l’Enquête régionale sur la santé des Premières Nations : Volume deux

 

D’autres rapports du CGIPN

Le Rapport national de la Phase 3 de l’Enquête régionale sur la santé des Premières Nations : Volume deux est le premier volet d’un rapport historique en deux volumes du Centre sur la gouvernance de l’information des Premières Nations (CGIPN). Publié en mars 2018, le rapport de 172 pages offre un aperçu sans précédent d’un large éventail de facteurs influant sur la santé et le bien-être des membres des Premières Nations vivant dans les réserves et les collectivités nordiques du Canada.

La Phase 2 de l’ERS (2008-2010) : Rapport national sur les adultes, les adolescents et les enfants qui vivent dans les communautés des Premières Nations, est le rapport national de la Phase 2 de l’Enquête régionale sur les Premières Nations du Centre de gouvernance de l’information des Premières Nations (CGIPN). Publié en septembre 2012, le rapport de 440 pages fournit des renseignements sur le logement, les conditions de vie, l’accès aux soins de santé, l’éducation, la langue, la santé buccodentaire, la culture traditionnelle et les maladies chroniques des membres des Premières Nations vivant dans les réserves et les collectivités du Nord du Canada.