L’EREEE prend une longueur d’avance au Yukon

Un de terminé et 249 à administrer! Bien du temps a passé, mais après des mois de planification et de préparation, nous avons le plaisir d’annoncer que l’EREEE a officiellement commencé à être déployée!

Le jeudi 14 novembre, le Yukon est devenu la première région au Canada à réaliser l’EREEE, en administrant le questionnaire de la toute nouvelle enquête nationale à un groupe d’élèves de la Première Nation Carcross Tagish dans la ville de Cacross, située au sud de Whitehorse. L’équipe de l’enquête, dirigée par Alex McKenna, Brenda Carson, Maureen Vittrekwa et Nyla Klugie-Migwans, a été accueilli à la Ghùch Tlâ Community School où ils ont guidé un petit mais enthousiaste groupe d’élèves Tagish tout au long du volet sur les adolescents de l’enquête.

Alex McKenna (à gauche) et Nyla Klugie-Migwans (à droite) guident des adolescents Tagish dans le questionnaire de l’EREEE à Carcross, au Yukon

Le questionnaire sur les adolescents, qui nécessite entre 45 et 60 minutes à remplir sur un portable sécurisé, est l’une des nombreuses composantes de l’EREEE. Il y a trois volets individuels dans l’EREEE : enfants, adolescents et adultes. Chacun de ces questionnaires est subdivisé en différents thèmes (de la langue et des résultats scolaires à l’enseignement traditionnel et à l’accès aux services); chaque thème étant évalué selon un ensemble d’indicateurs. Le questionnaire sur les adolescents de l’EREEE (qui vise les 12 à 17 ans) comporte des questions telles que :     

  • Ton école soutient-elle la culture des Premières Nations?

  • À quelle fréquence participes-tu à des activités culturelles des Premières Nations?
  • Peux-tu lire et écrire dans une langue des Premières Nations?
  • As-tu accès à du soutien et des services éducatifs?

La Première Nation Carcross Tagish est la première d’environ 250 communautés des Premières Nations au Canada où l’EREEE sera déployée au cours des 12 prochains mois. Tel que mentionné dans notre dernière entrée, tout cela s’inscrit dans une volonté nationale du CGIPN et des partenaires régionaux de brosser un portrait plus précis et plus réaliste du développement de la petite enfance, de l’éducation et de l’emploi dans les réserves et les collectivités nordiques des Premières Nations.

Le samedi 16 novembre, soit tout de suite après le déploiement, l’équipe du Yukon a administré le questionnaire de l’enquête à des adolescents de la Première Nation Champagne-Aishihik. La Région du Yukon prévoit avoir terminé le volet sur les adolescents de l’EREEE avant la fin de l’année. Au nom de tout le monde au CGIPN, nous désirons féliciter Nyla Klugie-Migwans, coordonnatrice régionale de l’EREEE, et son équipe pour avoir été les premiers à se lancer!

Tags